Home / Mining Company News Releases (Unreviewed) / Osisko publie une estimation de ressources pour Osborne-Bell

Osisko publie une estimation de ressources pour Osborne-Bell

TORONTO, ONTARIO–(Marketwired – 16 mars 2018) – Osisko inc. (TSX:OSK) (« Osisko » ou la « Société ») a le plaisir de publier une estimation de ressources minérales pour son gîte aurifère Osborne-Bell, détenu à 100 % par la Société et situé à 15 kilomètres au nord-ouest de la ville de Lebel-sur-Quévillon au Québec. Cette estimation est le résultat de 927 sondages (279 925 mètres de forage) réalisés par les détenteurs antérieurs du projet depuis 1994, dont 50 sondages qui ont été complétés après que la dernière estimation des ressources ait été publiée en 2012, ainsi que 4 nouveaux sondages forés par Osisko en décembre 2017.

L’estimation des ressources minérales a été préparée par InnovExplo de Val-d’Or (Québec) et le rapport technique, qui sera préparé et déposé conformément au Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »), sera disponible sur SEDAR (www.sedar.com) sous le profil de la Société dans un délai de 45 jours.

Faits saillants

  • Ressources présumées de 2 587 000 tonnes à 6,13 g/t Au pour 510 000 onces d’or en supposant un prix de l’or à 1 300 $ US l’once et un seuil de coupure de 3,0 g/t Au

  • Programme de forage d’exploration de 50 000 mètres en cours pour 2018, incluant du forage de définition et d’expansion à Osborne-Bell

  • Le gîte Osborne-Bell demeure ouvert en profondeur sous les 500 mètres

John Burzynski, président et chef de la direction, a émis ces commentaires : « Nous sommes très satisfaits de notre première estimation de ressources pour Osborne-Bell, un projet que nous avons acquis pour la somme d’environ 1,5 million de dollars il y a moins d’un an. Nous n’avions pas présumé quoi que ce soit à propos des ressources lors de l’acquisition du gîte et des propriétés environnantes auprès d’un syndic de faillite en 2017; cette première estimation laisse entrevoir la présence d’un gîte potentiellement significatif situé très près du site possible de la future usine de traitement de l’or planifiée pour Windfall-Lynx à Lebel-sur-Quévillon. Compte tenu de sa proximité au site de l’usine proposée à Lebel-sur-Quévillon, l’exploitation minière à Osborne-Bell pourrait se faire moyennant des dépenses en immobilisations pratiquement négligeables, en supposant que le minerai pourrait être transporté directement au site de l’usine proposée à proximité. Nous poursuivons notre programme de forage de 50 000 mètres à Osborne-Bell et dans les secteurs avoisinants de Quévillon en vue d’augmenter l’étendue du gîte, qui demeure ouvert en profondeur, et de convertir les ressources présumées en ressources de catégorie mesurée et indiquée. Il s’agit d’un excellent point de départ pour notre année alors que nous cherchons à bâtir un inventaire de ressources dans le camp d’Urban-Barry – Quévillon. Nous sommes aussi sur la bonne voie pour la publication, en mai 2018, de la mise à jour des ressources tant attendue à Windfall-Lynx. »

Les ressources minérales présumées totales pour le gîte Osborne-Bell ont été estimées à 2 587 000 tonnes à une teneur moyenne de 6,13 g/t Au pour 510 000 onces d’or, selon un seuil de coupure de 3,0 g/t (voir tableau 1 : Ressources minérales présumées – gîte Osborne-Bell, ci-dessous). Le modèle utilisé dans le cadre de l’estimation des ressources comprend neuf (9) zones minéralisées individuelles, subverticales et tabulaires, qui ont été définies en utilisant une épaisseur réelle d’au moins deux mètres. Toutes les ressources minérales ont été classées dans la catégorie des ressources minérales présumées. D’autres travaux de forage et de validation des données historiques, par le biais de réanalyses de carottes de forage, sont en cours afin de potentiellement convertir certaines portions des ressources en ressources minérales de catégorie mesurée et indiquée.

Tableau 1 : Ressources minérales présumées – gîte Osborne-Bell

Seuil de coupure Tonnes (t)(1) Teneur (g/t) Oz Au(2)
> 6,00 g/t 883 000 9,77 277 000
> 5,00 g/t 1 273 000 8,44 346 000
> 4,00 g/t 1 816 000 7,26 424 000
> 3,50 g/t 2 156 000 6,70 465 000
> 3,00 g/t 2 587 000 6,13 510 000
> 2,50 g/t 3 166 000 5,51 560 000
Remarques :
(1) Arrondi au millier près, ce qui pourrait générer de légers écarts.
(2) Arrondi au millier près, ce qui pourrait générer de légers écarts.

Cette estimation de ressources minérales reflète une remodélisation géologique du gîte Osborne-Bell, une réévaluation des résultats de forage historiques obtenus par les détenteurs antérieurs, et l’ajout de nouvelles données de forage provenant de 50 sondages réalisés après l’estimation de ressources minérales de 2012 publiée par les détenteurs antérieurs (voir le rapport technique intitulé « 43-101 Technical Report and Mineral Resource Estimate – Osbell Deposit, Comtois Property », avec une date d’effet au 26 octobre 2012, déposé sur SEDAR le 7 décembre 2012 sous le profil d’émetteur de Minéraux Maudore ltée, à l’adresse : www.sedar.com) et quatre nouveaux sondages de vérification réalisés par Osisko en décembre 2017. La nouvelle modélisation était plutôt axée sur la définition des sous-domaines à plus haute teneur, comparativement à l’approche utilisée lors d’estimations antérieures, qui ciblait le domaine minéralisé plus large. La présente estimation ne tient compte que des zones minéralisées potentiellement exploitables par des méthodes souterraines selon un seuil de coupure de 3,0 g/t Au. Le seuil de coupure a été calculé en utilisant les hypothèses suivantes : (a) un coût d’extraction minière de 80 $ CA/t extraite, (b) un coût de traitement et de transport de 58 $ CA/t usinée, (c) un coût G&A de 10 $ CA/t usinée, (d) un prix de l’or de 1 300 $ US/oz et (e) un taux de change USD : CAD de 1,29. Les autres paramètres sont décrits au tableau 2, Paramètres utilisés pour l’estimation des ressources, ci-dessous. La date d’effet de la présente estimation des ressources est le 2 mars 2018.

Tableau 2 : Paramètres utilisés pour l’estimation des ressources

Paramètres Unité Valeur
Prix de l’or $ US/oz 1 300
Taux de change $ US/$ CA 1,29
Récupération à l’usinage % 93
Coût de vente $ CA/oz 5
Coût d’extraction minière $ CA$/t extraite 80
Coût G&A $ CA/t usinée 10
Coût de traitement $ CA/t usinée 40
Transport $ CA/t usinée 18
Seuil de coupure calculé g/t Au 2,96

De plus amples détails à propos de la présente estimation de ressources minérales, incluant les principales hypothèses, les paramètres et les méthodes employées pour préparer l’estimation des ressources minérales pour le gîte aurifère Osborne-Bell seront disponibles sur SEDAR (www.sedar.com) sous le profil de la Société dans un délai de 45 jours. Pour de plus amples détails à propos de l’estimation des ressources de 2012, se référer au rapport intitulé « 43-101 Technical Report and Mineral Resource Estimate – Osbell Deposit, Comtois Property », avec une date d’effet au 26 octobre 2012, déposé sur SEDAR le 7 décembre 2012 sous le profil d’émetteur de Minéraux Maudore ltée à l’adresse : www.sedar.com.

Remarques à propos de l’estimation des ressources minérales :

  1. Les ressources sont présentées avant dilution, en place, et sont considérées comme ayant des perspectives raisonnables d’extraction économique.
  2. L’estimation englobe neuf zones aurifères tabulaires, chacune étant définie par un modèle fil-de-fer individuel d’une épaisseur réelle d’au moins 2 mètres.
  3. Une teneur de coupure supérieure pour l’or a été appliquée aux données composites et déterminée pour chaque zone. Elle varie de 25 g/t Au à 55 g/t Au.
  4. Des valeurs de densité ont été appliquées en fonction des lithologies suivantes (g/cm3) : volcanites encaissantes = 2,80; dykes tardifs stériles et intrusif Beehler = 2,78; unité felsique Zebra = 2,72.
  5. La modélisation des teneurs pour l’estimation des ressources minérales a été effectuée à partir des données de forage en utilisant une méthode d’interpolation par krigeage ordinaire sur un bloc modèle avec des blocs de 2,5 mètres x 2,5 mètres x 2,5 mètres.
  6. L’estimation des ressources minérales présentée dans ce communiqué est classée dans la catégorie des ressources minérales présumées. La catégorie des ressources minérales présumées n’est définie que dans des secteurs où l’espacement entre les forages est de moins de 100 mètres et où la géologie et les teneurs montrent une continuité raisonnable.
  7. L’estimation des ressources minérales a été préparée à l’aide du logiciel GEMS 6.8 de Geovia. L’estimation est basée sur les résultats de 931 sondages de surface. Une épaisseur réelle minimale de 2,0 mètres a été appliquée, en utilisant la teneur du matériel adjacent lorsqu’un résultat d’analyse était disponible, ou une valeur de zéro lorsque le matériel n’avait pas été analysé.
  8. Les estimations sont présentées en unités métriques (mètres, tonnes et g/t). Les contenus en métaux sont présentés en onces troy (tonne métrique x teneur / 31,10348).
  9. Le nombre de tonnes métriques a été arrondi au millier près, ce qui peut générer de légers écarts dans les totaux.
  10. InnovExplo n’a connaissance d’aucun enjeu environnemental, lié aux permis, juridique, lié aux titres, fiscal, socio-politique ou lié à la commercialisation, ou tout autre enjeu pertinent non abordé dans le rapport technique, qui pourrait avoir une incidence importante sur l’estimation des ressources minérales.
  11. Ces ressources minérales ne sont pas des réserves minérales puisque leur viabilité économique n’a pas été démontrée. La quantité et la teneur des ressources présumées dans cette estimation de ressources minérales sont de nature incertaine et il n’y a pas eu suffisamment de travaux d’exploration réalisés pour définir ces ressources présumées comme des ressources indiquées ou mesurées, de plus il n’est pas certain que des travaux d’exploration plus poussés permettront de les convertir en ressources de ces catégories.

Personne qualifiée

Cette estimation de ressources minérales a été préparée par Pierre-Luc Richard, géologue, M.Sc., qui est une « personne qualifiée » au sens attribué à ce terme dans le Règlement 43-101. M. Richard est un employé d’InnovExplo et il est considéré indépendant d’Osisko aux fins de l’article 1.5 du Règlement 43-101. La date d’effet de l’estimation des ressources minérales est le 2 mars 2018.

Les renseignements scientifiques et techniques contenus dans le présent communiqué ont été révisés et approuvés par M. Mathieu Savard, géologue, qui est une « personne qualifiée » au sens attribué à ce terme dans le Règlement 43-101 et qui occupe le poste de vice-président à l’exploration, Québec, chez Osisko.

Contrôle de la qualité

Pour les échantillons traités par Osisko dans le cadre de la campagne de forage réalisée à la fin de l’année 2017 inclus dans la présente estimation de ressources, tous les résultats d’analyse de carottes de forage de calibre NQ ont été obtenus soit par pyroanalyse avec tamisage métallique sur des fractions de 1 kilogramme ou par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 grammes soit aux laboratoires d’ALS à Val-d’Or (Québec), à Thunder Bay ou à Sudbury (Ontario) ou à Vancouver (Colombie-Britannique), soit aux laboratoires de Bureau Veritas à Timmins (Ontario). La méthode d’analyse par tamisage métallique sur une fraction de 1 kilogramme est privilégiée par le géologue lorsque l’échantillon contient de l’or grossier ou présente un pourcentage plus élevé de pyrite que les sections avoisinantes. Quelques échantillons ont aussi été analysés pour plusieurs éléments incluant l’argent, par la méthode Aqua Regia-ICP-AES d’ALS Laboratories. La conception du programme de forage, le programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité (« AQ/CQ ») et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’AQ/CQ conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie. Des échantillons de référence et des blancs sont insérés à tous les 20 échantillons dans le cadre du programme d’AQ/CQ par la Société et par le laboratoire. Environ 5 % des pulpes d’échantillons sont expédiés à d’autres laboratoires pour des analyses de vérification.

À propos de Minière Osisko inc.

Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Quévillon (plus de 3 300 kilomètres carrés), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord du Québec et de l’Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements à la fin du quatrième trimestre de 2017.

Mise en garde à l’égard des estimations de ressources minérales

Le présent communiqué utilise les expressions ressources minérales mesurées, ressources minérales indiquées et ressources minérales présumées comme une mesure relative du niveau de confiance accordé à l’estimation des ressources minérales. Le lecteur est avisé que des ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n’a pas été démontrée. L’estimation de ressources minérales peut être affectée de façon importante par des enjeux environnementaux, liés aux permis, juridiques, liés aux titres, socio-politiques, liés à la commercialisation ou d’autres enjeux pertinents. L’on ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, en ressources minérales indiquées ou en ressources minérales mesurées. L’estimation de ressources minérales est classée conformément aux Normes de l’ICM sur les définitions pour les ressources minérales et les réserves minérales de l’Institut canadien des mines, de la métallurgique et du pétrole intégrées par renvoi dans le Règlement 43-101. En vertu de la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité ou les études économiques à l’exception des « évaluations économiques préliminaires » tel que défini dans le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu’il ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources minérales présentées mèneront éventuellement à des réserves minérales qui pourraient être exploitées économiquement.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs

Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Le présent communiqué contient des renseignements prospectifs portant, entre autres choses, sur les délais requis et la capacité d’Osisko de déposer un rapport technique portant sur cette estimation de ressources; les perspectives pour le gîte aurifère Osborne-Bell; le potentiel que le gîte aurifère Osborne-Bell soit un gîte significatif; le site potentiel de la future usine de traitement pour le gîte aurifère du Lac Windfall; les délais requis et la capacité d’Osisko, le cas échéant, de publier une mise à jour de l’estimation des ressources pour Windfall-Lynx; les dépenses en immobilisations projetées en lien avec l’exploitation minière du gîte aurifère Osborne-Bell; la mise à jour des ressources minérales présumées en ressources minérales de catégorie mesurée ou indiquée; l’importance des activités et des résultats d’exploration historiques. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées.
Ils impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation dans le projet Quévillon et le gîte aurifère Osborne-Bell; la capacité de la Société d’obtenir les autorisations requises; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

John Burzynski
Président et chef de la direction
(416) 363-8653

 

Disclaimer: This is an unedited and minimally reviewed public mining company press release originally published at http://feeds.mwnewsroom.com/article/rss?id=2175287. We have linked to our knowledge base articles from within the content of this release in order to help explain some of the terminology used and provide continuity from previous and related news coverage. You can access more in-depth mining company project reviews on our site, as well a knowledge base of articles on mineral exploration, mining and geology-related topics.

About Staff @ Geology for Investors

Geology for Investors seeks to demystify mineral exploration and mining projects for mining company investors. All of our writers and contributors are experienced and educated in geology and the geosciences.