Home / Mining Company News Releases (Unreviewed) / Orbite annonce ses résultats pour le troisième trimestre 2017

Orbite annonce ses résultats pour le troisième trimestre 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Technologies Orbite inc. (NEX:ORT.H) (« Orbite » ou la « Société ») annonce ses résultats financiers et d’exploitation pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2017.

Sommaire des procédures de la LACC

Le 31 mars dernier, Orbite a annoncé que des problèmes importants avec le système de chauffage électrique du système de calcination fourni avaient été rencontrés à son usine d’alumine de haute pureté (« HPA »). En conséquence, la Société a annoncé la suspension des opérations, le défaut prévu à ses facilités de crédit de la Société et l’existence d’une incertitude pouvant susciter des doutes importants sur le bien-fondé de l’hypothèse de continuité d’exploitation.

Le 3 avril dernier, la Société a déposé un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (« LFI »). Le 1er mai dernier, la Société a annoncé qu’elle avait migré avec succès de la protection des créanciers en vertu de la LFI à la protection prévue par la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC ») ainsi que l’émission d’une ordonnance initiale prévoyant la suspension de toutes les procédures (la « Période de suspension ») jusqu’au 29 mai. Elle a également annoncé que l’usine de Cap-Chat était sous entretien, maintenance et contrôle et, dans le but de limiter davantage ses sorties de fonds, l’équivalent de 39 employés à plein temps, sur 81, avaient été temporairement mis à pied.

La Bourse de Toronto a radié les titres d’Orbite à partir de la fermeture des marchés le 16 mai dernier pour non-respect des exigences d’inscription continue. Le 19 mai dernier, la Bourse de croissance TSX (« TSX-V ») a émis un bulletin confirmant l’inscription des actions ordinaires de la Société sur le marché NEX sous le symbole ORT.H, vers la réinscription potentielle, dans un premier temps, sur la TSX-V quand et si la Société émerge de la protection des créanciers et répond aux exigences d’inscription de la TSX-V.

Le 23 mai dernier, la Cour supérieure du Québec (la « Cour de la LACC ») a accueilli une demande déposée par la Société et a émis entre autres des ordonnances (i) prolongeant la Période de suspension jusqu’au 4 août 2017; et (ii) libérant Orbite de son obligation de convoquer l’assemblée annuelle des actionnaires au plus tard le 30 juin 2017 et de convoquer l’assemblée annuelle d’ici le 31 janvier 2018.

Le 1er août dernier, Orbite a annoncé que la Cour de la LACC a émis une ordonnance modifiée et mise à jour demandant (1) la prolongation de la Période de suspension au 31 octobre 2017 et (2) l’approbation d’un financement de débiteur en possession (« DIP ») de 6,8 millions de dollars de la part des détenteurs des débentures convertibles d’Orbite garanties à 7 % échéant le 28 septembre 2018 et d’une charge DIP ayant super-priorité sur les actifs de la Société. Les fonds du financement DIP ont été libérés à Orbite en deux tranches : 4,6 millions de dollars le 4 août dernier et 2 millions de dollars (représentant 2,2 millions de dollars moins les frais de financement) le 2 novembre dernier. Les termes et conditions prévoient un taux d’intérêt de 9,25 % payable le premier jour de chaque mois à compter du 1er septembre 2017 et une date de résiliation qui doit avoir lieu au plus tard le 23 février 2018. Selon les prévisions de flux de trésorerie déposées à la Cour de la LACC et compte tenu du solde libéré, la Société prévoit avoir des liquidités jusqu’à la semaine du 22 avril 2018.

Le 31 octobre dernier, la Société a annoncé que la Cour de la LACC a accordé une requête déposée par la Société et a émis des ordonnances (i) prolongeant la Période de suspension jusqu’au 31 janvier 2018, (ii) libérant Orbite de son obligation de convoquer l’assemblée annuelle des actionnaires au plus tard le 31 janvier 2018 et enjoignant Orbite de convoquer cette assemblée annuelle, selon le cas, d’ici le 27 avril 2018; et (iii) établissant une procédure relative au traitement des réclamations pour les réclamations contre la Société, en préparation d’une assemblée des créanciers qui se tiendra en temps voulu pour voter sur un plan d’arrangement, dans l’espoir de permettre à Orbite de sortir de la protection de la LACC.

Le 16 novembre dernier, la Société a annoncé qu’elle a déposé une requête devant la « Cour de la LACC pour l’émission de certaines ordonnances contre la Royal Sun Alliance (« RSA »), assureur d’Orbite pour ses polices Bris des machines et Interruption des affaires (les « polices d’assurance »). La requête vise notamment le paiement d’approximativement 23,3 millions de dollars pour recouvrer les coûts associés à la réparation du système de chauffage de l’équipement de calcination et les coûts fixes engagés pendant les périodes d’arrêt subies. À ce jour, Orbite n’a pas été en mesure d’obtenir le paiement de RSA pour les réclamations faites en vertu des polices d’assurance. Rien ne garantit que la requête sera accordée en faveur de la Société ou que la Cour de la LACC ordonnera le paiement intégral du montant des réclamations présentées dans la requête à la Société.

Décès de Lionel Léveillé

Le 13 novembre dernier, Orbite a annoncé le décès de Lionel Léveillé, membre distingué et de longue date de son conseil d’administration jusqu’à sa démission en juin 2017 pour des raisons de santé.

Réparations à l’équipement de calcination

Tel qu’annoncé de 31 octobre dernier, les équipes techniques d’Orbite et de son fournisseur de système de calcination ont continué à travailler en étroite collaboration afin de résoudre les problèmes avec l’équipement de calcination.

  • Une analyse approfondie des causes premières a été effectuée et est maintenant terminée. Les différentes causes contribuant aux défaillances du système de chauffage électrique ont été identifiées et confirmées;
  • La solution au problème de défaillance du système de chauffage a été identifiée, modélisée et évaluée, et entre maintenant dans la phase d’ingénierie détaillée par le fournisseur d’équipement;
  • Les solutions aux autres problèmes identifiés sont pour la plupart finalisées et sont en phase d’ingénierie détaillée, encore une fois effectuée par le fournisseur d’équipement.

La phase initiale de diagnostic effectuée par le fournisseur d’équipement a pris plus de temps qu’il avait planifié à l’origine, conséquemment, les activités de production devraient commencer vers la fin du premier trimestre de 2018, sous réserve de l’obtention d’un financement adéquat et de la mise en œuvre de la solution envisagée par le fournisseur.

Faits saillants financiers

(Par rapport au troisième trimestre de 2016, tous les montants sont libellés en dollars canadiens, sauf indication contraire)

La Société a enregistré une perte avant pertes nettes financières (produits nets financiers) de 2,7 millions de dollars pour le trimestre, en légère hausse par rapport à une perte de 2,6 millions de dollars pour la période correspondante en 2016.

La perte nette a diminué de 2,4 millions de dollar en raison principalement d’une augmentation de 2,9 million de dollars des produits financiers nets partiellement compensée par la diminution des impôts sur le résultat différé de 0,3 million de dollars, des frais généraux et administratifs de 0,2 million de dollars et des autres revenus de 0,2 million de dollars.

Au 30 septembre 2017, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisaient 3,8 millions de dollars et son fonds de roulement négatif s’établissait à 9,6 millions de dollars. Après le 30 septembre 2017, la Cour de la LACC a accueilli une requête déposée par la Société et ordonné à PricewaterhouseCoopers de libérer le solde du financement DIP, détenu en fiducie, représentant un montant de 2,0 million de dollars. Par conséquent, le solde de trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisent, sur une base pro forma, 5,8 millions de dollars.

Au cours du troisième trimestre de 2017 les sorties de trésorerie liées aux activités d’exploitation ont été de 1,5 millions de dollars comparativement à 3,5 millions de dollars pour le même trimestre l’année dernière. La diminution est principalement attribuable aux charges d’exploitation de l’usine HPA et à la variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

Les entrées de trésorerie liées aux activités de financement ont diminué de 9,2 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2017, principalement en raison de la diminution des produits nets reçus de l’émission de débentures convertibles et de l’exercice de bons de souscription et d’actions, en partie contrebalancées par la diminution des remboursements d’emprunt à court terme.

Les sorties de trésorerie liées aux activités d’investissement ont diminué de 11,7 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2017, principalement en raison de la diminution des investissements dans l’usine d’HPA, du changement dans les liquidités soumises à restrictions et les variations des crédits d’impôt à l’investissement à recevoir.

Continuité d’exploitation

Les états financiers ont été préparés sur une base de continuité d’exploitation, ce qui présuppose que la Société pourra réaliser ses actifs et s’acquitter de ses passifs dans le cours normal de ses activités.

Les développements récents annoncés dans ce communiqué indiquent l’existence d’incertitudes significatives susceptibles de jeter un doute important sur le bien-fondé de l’hypothèse de continuité d’exploitation.

Les états financiers ne reflètent pas les ajustements qui seraient nécessaires si l’hypothèse de continuité d’exploitation n’était pas appropriée. Si l’hypothèse de continuité d’exploitation n’était pas appropriée pour ces états financiers, des ajustements à la valeur comptable des actifs et des passifs, aux charges comptabilisées ainsi qu’à la présentation des postes dans l’état de la situation financière seraient alors nécessaires. Ces ajustements pourraient être importants.

Conférence téléphonique sur les résultats trimestriels

La direction d’Orbite ne tiendra pas sa conférence téléphonique habituelle sur les résultats du trimestre.

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont fournis sous réserve des renseignements communiqués dans les états financiers condensés intérimaires non-vérifiés et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 30 septembre 2017, qui sont accessibles à l’adresse www.orbitetech.com et sous le profil de la Société à l’adresse www.sedar.com.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. En particulier, les déclarations concernant (i) la solution identifiée et censée remédier aux problèmes de l’équipement de calcination à Cap-Chat; et (ii) la mise en place d’une équipe de travail avec le fournisseur d’équipement afin de résoudre avec les problèmes observés avec l’équipement de calcination à Cap-Chat, sont tous des énoncés prospectifs. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société.
En particulier, la solution pour remédier aux problèmes du système de chauffage électrique et potentiellement augmenter la capacité du décomposeur à 5 tpj, et les coûts et le temps nécessaires à la mise en œuvre de cette solution reposent en particulier sur les données et l’expérience disponibles à ce jour de la Société et que l’opération de l’usine d’HPA continuera telle qu’expérimentée et telle qu’anticipée, que les coûts des matériaux et du travail restant restera aux niveaux actuels et sur la capacité de maintenir les opérations liées à ces équipements dans le cours normal. Les facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les attentes de la Société exprimées dans les énoncés prospectifs comprennent (i) en ce qui concerne les coûts et le calendrier, une augmentation du prix des matériaux et/ou des coûts de main-d’œuvre, l’indisponibilité du personnel qualifié, l’incapacité d’opérer dans le cours normal, la panne ou le bris d’équipements du procédé, les erreurs de conception, les erreurs d’opérateurs, la non-exécution par des tiers contractants et les incidents majeurs ou les événements catastrophiques tels que les incendies; et (ii) en ce qui concerne les discussions en cours avec son fournisseur d’équipement, l’incapacité de fournir des solutions techniques selon des termes et échéanciers acceptables pour la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant également ceux sous les titres « Continuité d’exploitation », « Exploitation commerciale de l’usine d’HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Technologies Orbite inc.
Yves Noël, vice-président, développement des affaires
Tél. : 514 744-6264
Courriel : [email protected]

Demandes de renseignements des médias :
TACT Intelligence-conseil
Eric Gamache, consultant externe, relations avec les médias
Tél. : 418 529-3223, poste 33
Courriel : [email protected]

 

Disclaimer: This is an unedited and minimally reviewed public mining company press release originally published at http://feeds.mwnewsroom.com/article/rss?id=2170690. We have linked to our knowledge base articles from within the content of this release in order to help explain some of the terminology used and provide continuity from previous and related news coverage. You can access more in-depth mining company project reviews on our site, as well a knowledge base of articles on mineral exploration, mining and geology-related topics.

About Staff @ Geology for Investors

Geology for Investors seeks to demystify mineral exploration and mining projects for mining company investors. All of our writers and contributors are experienced and educated in geology and the geosciences.